Archives de catégorie : Rencontres

Seminaire medievars “La mort de soi” l’affaire de tous 22 octobre 2021

Virginie GREENE (Harvard University) “Le sujet et la mort” relire La Mort Artu

Dans les années 1990, les travaux de Virginie Greene sur La Mort Artu soulignaient la capacité de ce roman à aborder de front la mort comme fait d’existence, impliquant la relation entre soi et les autres. La relecture qu’elle en propose aujourd’hui ouvre de nouvelles questions sur la mortalité des individus et des communautés vivantes. La notion de sujet y a-t-elle encore sa place ?

Didier JUGAN (GRPM) La Danse macabre entre fiction édifiante et critique du monde

La Danse macabre est un sujet iconographique qui a longtemps gardé ses mystères. Des découvertes récentes montrent les liens que le sujet pictural, représenté sur les murs du charnier des Saints-Innocents à Paris, entretient avec une performance de type théâtral. Au-delà de l’universalité de la mort, la philosophie qui se dégage des dialogues entre le mort et les vifs éclaire sur les vrais enjeux pour l’homme tels qu’ils sont proposés par l’auteur clérical de la Danse macabre à l’aube de l’humanisme chrétien et des réflexions menées autour de la nouvelle doctrine de l’Église, la Devotio moderna.

Seminaire Medievars

23 avril 2021  14h-17h

Séance consacrée aux portraits de femmes

Frédérique Le Nan (MCF HDR, Université d’Angers), “Ecritures de soi, voix au féminin et reflets d’un âge d’or occitanien, d’après quelques chansonniers italiens et français des XIIIe et XIVe siècles”.

Laure Bellanger (Masterante, Université de Nantes), “L’héraldique comme outil de représentation de soi : l’exemple des dames bretonnes”. 

Inscriptions :

 https://histoire.univ-nantes.fr/seminaire-medievars 

Séminaire Medievars, 29 novembre 2019

Parler par couverture

J-C Schmitt, La parole autobiographique au Moyen Age

D. Lechat, Le vetement féminin, représentations, revendications et refus d’identité

T. Fourré, Fast fashion, promotion individuelle ou aliénation ? 

14h-17h, Maison des sciences de l’Homme, Ange Guépin, Nantes

 

 

 

Séminaire Figures de soi, reflets du monde, 17 mai 2019

Organisé parles laboratoires de littérature (L’AMo), d’histoire (CRHIA), d’histoire de l’art (LARA) et d’histoire des sciences (Centre François Viète) de l’université de Nantes,  ce séminaire consiste à analyser les outils et stratégies par lesquels l’individu parvient à se représenter ou à se faire représenter dans sa singularité tout en adhérant aux marqueurs d’identités collectives qui le conditionnent (géographiques, idéologiques, institutionnels, familiaux, imaginaires, etc.).

Faisant le choix de ne pas rouvrir les controverses méthodologiques qui affectent la datation ou la définition du concept d’individu, le projet vise, par le décloisonnement chronologique et disciplinaire, à observer, du Moyen Âge à la première modernité, la lente émergence d’une individualité collective qui, par-delà le clivage du particulier et du général, caractérise la présence de l’autre en soi.

Chaque séance permettra d’écouter deux orateurs et s’attachera à multiplier les éclairages autour d’une pratique de représentation où la promotion de l’individu s’opère à l’intérieur d’un réseau de signes collectifs.La réflexion pourra être l’occasion d’évaluer les ressemblances avec le XXIesiècle dans la propension à caractériser l’individu tout en l’agrégeant (pages facebook, réseaux sociaux, mode vestimentaire, mouvements identitaires…). 

 Le séminaire est ouvert à tous et adossé au carnet de recherche medievars.hypotheses.org

Coord. : Élisabeth Gaucher-Rémond (L’AMo), Ambre Vilain (LARA), Jean-Marie Guillouët (Centre François Viète), Yann Lignereux (CRHIA).