Archives de catégorie : Publications

Imago URbis

Les sceaux de villes au Moyen Âge

Lorsque, dans la seconde moitié du XIIe siècle, les villes d’Europe septentrionale acquièrent un statut juridique, elles se dotent d’un sceau et doivent choisir une image pour définir leur identité. Parmi
les nombreuses représentations auxquelles les villes ont recours, l’architecture tient une place majeure. Le vocabulaire formel utilisé remonte parfois à l’Antiquité, mais dans certains cas les graveurs sont capables de mettre au point des portraits urbains singuliers répondant efficacement à un programme. Ce dernier met en images des concepts comme l’identité collective, les rapports d’autorité ou même la liberté communale. L’auteur entreprend ici de replacer le sceau de ville dans le contexte de sa création, qu’il soit politique, artistique ou sociologique.

Sigillographe de formation, Ambre Vilain a rejoint le Labex Patrima dans le cadre du projet AdeMat (Analyse et description des matrices de sceaux du Moyen Âge). Elle est actuellement ATER à l’université de Nantes en histoire de l’art médiéval. Elle est aussi l’auteur du catalogue Matrices de sceaux au Moyen Âge, département des monnaies, médailles et antiques (Paris, BNF, 2014).

La corpo-réalité dans les œuvres littéraires du Moyen Âge

Paru dans les Cahiers de Recherches Médiévales et Humanistes, CRMH n°36, 2018, p. 209-330. 

Études réunies par Elisabeth Gaucher-Rémond

 

Élisabeth GAUCHER-RÉMOND, Introduction

Philippe FRIEDEN, L’incarnation de l’auteur dans les manuscrits recueils du Roman de la Rose

Christopher LUCKEN, La maison de Mémoire, le jardin du Savoir et la chambre de Philosophie. Topographie d’un homme de savoir (Richard de Fournival)

Jean-Claude MÜHLETHALER, Jeux de pistes : reflets d’auteurs dans le manuscrit français 19139. Charles d’Orléans, Alain Chartier, Jean de Garencières… et les autres

Olivier DELSAUX, La corpo-réalité de l’homme invisible. La mise en écrit de l’auteur dans les manuscrits auctoriaux de deux traducteurs français du xve siècle (Laurent de Premierfait et Jean Miélot)

Philippe MAUPEU, L’imaginaire corporel du livre à la fin du Moyen Âge. Autographie, actio et ethos : l’exemple de Martin Le Franc

Nouvelle parution en 2015

Autoportrait et représentation de l’individu, études réunies par Élisabeth Gaucher-Rémond, Le Moyen Âge, t.CXXII, fasc. 1-2016:

Pierre MONNET (CRH/EHESS, Paris – IFHA, Francfort-sur-le-Main) : Préface et bibliographie indicative

Élisabeth GAUCHER-REMOND (Université de Nantes) : De l’introspection à l’exposition de soi au Moyen Âge

Yves GALLET (Université de Bordeaux-Montaigne) : Autoportrait et représentation de soi au Moyen Âge: le cas de Matthieu d’Arras à la cathédrale Saint-Guy de Prague

Laurent HABLOT (Université de Poitiers) : Autoportrait et emblématique princière à la fin du Moyen Âge

Claude JEAY (Archives départementales d’Ille et Vilaine): La signature dans la constellation emblématique des ducs d’Anjou (XIVe-XVe siècles)

Jean GARAPON (Université de Nantes) : L’autoportrait de Marguerite de Valois dans ses Mémoires.