Signature et pouvoir au Moyen Âge

signature_et_pouvoir_au_moyen_ageApparue dans les milieux de l’écrit au XIe siècle, la signature est adoptée par les souverains et les princes de l’Europe occidentale à partir du XIVe siècle. Autographe à l’origine, elle se démultiplie sur les documents au xve siècle, où elle est reproduite par des secrétaires de confiance. À la fois signe de validation et emblème royal, elle livre de précieuses informations sur la représentation du roi et de la royauté, et le rôle de l’écrit dans l’exercice du pouvoir au Moyen Âge. À partir d’un corpus large et inédit, croisant les ressources des grandes institutions patrimoniales et des dépouillements en région, cet ouvrage aborde pour la première fois la signature médiévale sous l’angle de l’histoire, de la diplomatique et de la symbolique.


The signature emerged in the mid-eleventh century in the world of scholars; it was adopted by Western-European royalty in the mid-fourteenth century. Autograph in origin, it multiplied on documents in the fifteenth century, where it was reproduced by trusted secretaries. Validation sign as well as royal symbol, it reveals precious information on the representation of king and royalty, and on the role of the written word in the medieval practice of power. Claude Jeay, archivist, explores in this monograph a large and new corpus, cross-referencing ressources from great patrimonial institutions and regional research. For the first time, the signature is studied from a historical, diplomatical and symbolical point of view.


Claude Jeay
Collection : Mémoire et documents de l’École des chartes, 99
608 pages
Livre broché (16×23,5)
Prix : 46 €
Langage: French
ISBN : 9782357230682

Amélie Renard

MSH Ange Guépin

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter